Une langue de Vipère…

Une langue de Vipère... à qui le dites-vous

Sophia Aram est la nouvelle étoile montante de la scène comique française. Avec un humour décapant aux délires grinçants, ce petit brin de femme de 38 ans étonne par son franc parler. Et oui, en voilà une qui ne tient absolument pas  sa langue dans sa poche.

« Autant rire de tout, de peur de n’avoir un jour à en pleurer » s’esclaffe-t-elle lors d’une interview (AuFeminin.com). Cela en a énervé beaucoup mais on ne peut que l’adorer pour ça.

Sophia Aram, fille d’un père cuisinier et d’une mère fonctionnaire, a grandi à Trappes avec ses cinq frères et sœurs. Binoclarde et première de la classe, elle dit utiliser l’humour pour se faire des amis. Très vite, elle se plaît à ce jeu . Adolescente, elle prend des cours d’improvisation avec un certain Debbouze. Cependant, elle ne se voit pas en humoriste professionnelle et intègre l’école de Langues O’ afin de devenir journaliste.

« Chassez le naturel, il revient au galop »

 En 2001, elle fait ses premiers pas sur le petit écran aux cotés d’Arthur dans Les Enfants de la Télé où elle joue le pitre. Sophia Aram alterne écriture et apparitions pour le groupe Endemol. Elle intervient aussi dans les matinales de la radio NRJ et d’Europe 2.

Un Humour qui fâche

En 2008, elle est repérée par France Inter et rejoint le groupe du Fou du Roi de Stéphane Bern pour animer une chronique hebdomadaire. En septembre 2010, elle évolue et succède au chroniqueur François Guillon avec « ses billets d’humeur» dans la matinale de Franck Cohen (les lundis et mercredis à 8h55). Sophia Aram est alors l’humoriste la plus écoutée avec plus de trois millions d’auditeurs. … Elle taille des costards aux invités. Un humour pas toujours apprécié : plusieurs de ses chroniques ont suscité la polémique, notamment celle du Front National avec ses prises de positions virulentes.

Du petit écran aux planches de Paris

En 2005, Sophia Aram renoue avec la scène et commence à faire des sketches dans des cafés-théâtres de la capitale. Très vite repérée, il ne lui aura fallu qu’un an pour  jouer dans les grandes salles parisiennes.

« Du plomb dans la tête » est son premier one-woman show, sur le thème de l’éducation nationale.  Ce spectacle met en scène une cellule de soutien psychologique suite au suicide d’une institutrice de maternelle. Joué plus de 400 fois, c’est un triomphe et le début du succès pour Sophia Aram : prix Talent Humour Fnac, prix du festival Juste pour Rire, prix du jury et prix du public au festival de Saint-Gervais, prix du jury et des techniciens au festival d’Humour de Vienne.

En 2010, elle renouvelle l’expérience avec un nouveau spectacle : « Crise de Foi ». Un One-woman show qui ridiculise l’intolérance religieuse. Ancienne musulmane, nouvelle athée, Sophia Aram se moque des croyants de toutes les religions pendant une heure et demi, par le biais d’imitations ironiques, satiriques, parodiques. Tout le monde en prend pour son grade à travers des questionnements sur la vie de tous les jours : les Juifs et leur refus du mariage mixte, les Chrétiens et leurs interprétations personnelles de la Bible, les Musulmans aussi. A l’heure de l’humour politiquement correct, Sophia Aram nous promène dans le monde délirant de la foi et nous livre un spectacle subtil et (im) pertinent qui mérite le détour. Elle sera en tournée dans toute la France, mais surtout au Palais des Glaces dès février 2012. Un spectacle qui énerve beaucoup de monde mais en faire rire encore plus.

> Photo : Sophia Aram. Copyright 2012 © 20h40Production

Aurélie SALUMU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Please copy the string OSEFK9 to the field below: