Tag Archives: Musée de l’homme

Les réseaux sociaux à l’épreuve des discours haineux et racistes

23757789_1725996904085358_1643137781_o

A l’occasion  du dernier atelier Décrypt’images de la saison ayant eu lieu au Musée de l’Homme, l’équipe de Treizièm’onde a pu rencontrer Valérie Jeanne Perrier et Pauline Escande-Gauquié. Lors de cette interview, réalisée pour le compte du site The conversation, les deux enseignantes-chercheuses nous ont parlé du développement des messages haineux sur les réseaux sociaux et de l’impact qu’ils peuvent générer.

Alice Diop et son film « Vers la tendresse »

alicediop

A l’occasion de l’exposition « Nous et les autres » au musée de l’Homme qui se tient du 31 janvier 2017 au 8 mars 2018, le CNC organise le 21 septembre 2017 un débat « Une image et toutes les autres ». Ce débat animé par le journaliste Pierre Zeni a eu pour invités les réalisateurs : Olivier Babinet, Leyla Bouzid et Alice Diop.

Alice Diop est la réalisatrice des films documentaires La Tour du monde en 2005 et Vers la tendresse en 2017 qui remporta le César du meilleur court-métrage.

Aude Seurrat : La formation des journalistes européens et la déconstruction des préjugés

aude seurrat

Dans le cadre de notre partenariat avec The Conversation, nous avons interviewé Aude Seurrat, maître de conférence en Sciences de l’Information et de la Communication. Suite à l’exposition du Musée de l’Homme  » Nous et les autres : des préjugés au racisme « , elle a coordonné un atelier Décrypt’image sur la formation des journalistes de télévision européens à la déconstruction des préjugés.

Olivier Babinet et son film Swagger

22471629_1873036996046331_1994289894_n

Olivier Babinet est réalisateur et scénariste. Il s’est notamment fait connaître avec Robert Mitchum est mort en 2010 et Le bidule sur Canal+, une mini série humoristique sortie en 1999 abordant divers sujets de société.

Il y a tout juste un an, son docu-fiction Swagger  sortait en salle. Ce film dresse le portrait de collégiens d’Aulnay-Sous-Bois avec un angle singulier allant au-delà des stéréotypes et des préjugés. Le succès fut considérable auprès du public et les critiques se sont avérées plutôt bonnes.

Maxime Fabre et la représentation des autres dans le photojournalisme

received_2193127540913896

Doctorant en Science de l’information et de la communication, Maxime Fabre était l’intervenant de l’atelier décrypt’image du mercredi 11 octobre au Musée de l’Homme à Paris. Sa conférence portait sur la représentation des autres et les prétentions humanistes dans le photojournalisme au travers d’une analyse sémiologique. Notre équipe est allée à sa rencontre pour l’interroger sur ce sujet.