Articles de la catégorie : A la une

L’affaire Adama Traoré ou la banalisation des violences et des bavures policières : témoignage d’Assa Traoré

Paris, le 12 juillet 2017. Portrait d'Assa Traoré, soeur d'Adama Traoré, décédé à la gendamerie de Persan (Val-d’Oise) le 19 juillet 2016, devant le Palais de Justice de Paris.  
Crédit:	Hugo Aymar

 Mercredi 11 octobre 2017 au Carreau du Temple à Paris, dans le cadre des conférences « Faire le présent », organisées et animées par le sociologue et philosophe Geoffroy de Lagasnerie, nous rencontrons Assa Traoré

Erasmus fête ses 30 ans !

Photo 30 ans erasmus

  Le jeudi 19 octobre 2017, L’université Paris 13 Villetaneuse a célébré l’anniversaire des 30 ans d’Erasmus. Un café-débat, organisé par la fac, a permis la rencontre entre des élèves français qui ont décidé de tenter l’aventure, mais aussi des élèves étrangers, attirés par la culture française.

Bérengère Bonte : « Je ne travaille pas d’abord en tant que femme, mais en tant que journaliste »

Bérengère Bonte

  Bérengère Bonte est directrice adjointe de la rédaction d’Europe 1. Nous sommes partis à sa rencontre pour découvrir sa vision de la diversité, en tant que femme mais aussi au sein de sa rédaction. Au-delà des quotas, c’est la diversité de parcours qu’elle privilégie.

Olivier Babinet et son film Swagger

22471629_1873036996046331_1994289894_n

Olivier Babinet est réalisateur et scénariste. Il s’est notamment fait connaître avec Robert Mitchum est mort en 2010 et Le bidule sur Canal+, une mini série humoristique sortie en 1999 abordant divers sujets de société.

Il y a tout juste un an, son docu-fiction Swagger  sortait en salle. Ce film dresse le portrait de collégiens d’Aulnay-Sous-Bois avec un angle singulier allant au-delà des stéréotypes et des préjugés. Le succès fut considérable auprès du public et les critiques se sont avérées plutôt bonnes.

Maxime Fabre et la représentation des autres dans le photojournalisme

received_2193127540913896

Doctorant en Science de l’information et de la communication, Maxime Fabre était l’intervenant de l’atelier décrypt’image du mercredi 11 octobre au Musée de l’Homme à Paris. Sa conférence portait sur la représentation des autres et les prétentions humanistes dans le photojournalisme au travers d’une analyse sémiologique. Notre équipe est allée à sa rencontre pour l’interroger sur ce sujet.