Quand dessin rime avec destin

Quand dessin rime avec destin

Comme tous les jours, Sébastien prenait le train en direction des Beaux-arts de Paris où il était élève depuis deux ans. Cherchant l’inspiration, il griffonnait quelques croquis sur son cahier jusqu’à l’instant où une véritable muse vint à lui. Une jeune femme d’apparence hispanique, brune, au teint hâlé, grande mais probablement désireuse de se faire toute petite. Elle dégageait une aura des plus positives et inspirante pour l’artiste, plus troublé que jamais. Par chance, elle s’assit en face de lui et plongea son regard dans le sien pour la première fois. À cet instant, ce fut comme une évidence pour Sébastien : c’est elle qu’il devait dessiner. Ce qu’il fit sans plus attendre en ayant pour seul souhait que le trajet passe le plus lentement possible. Il était comme envouté par ses yeux sombres et sa bouche rosée, son visage fin et ses longs cheveux bouclés.  Malgré la perfection de son trait de crayon, l’artiste pensait ne jamais pouvoir reproduire cet archétype de la beauté d’une manière aussi sublime que la nature l’avait faite.  Bien qu’inconsciente de ce que son voisin d’en face faisait, la jeune femme paraissait aussi troublée et fascinée que lui. C’était comme si le temps s’était arrêté et les avait isolés dans une sphère privée. Mais le train avançait bel et bien, et la destination finale de la ravissante muse approchait.Au moment venu, elle se leva à regret, l’air déçue de ne pas avoir été abordée, et descendit du wagon après un dernier regard à son cher inconnu. Sébastien attendit la dernière seconde pour courir aux portes du train et lancer son portrait à la jeune femme avant que celles-ci ne se referment. Lorsqu’elle compris l’astuce, un sourire éclatant illumina son visage au plus grand bonheur de son admirateur qui la regardait à travers la vitre. Le malin avait en réalité inscrit son numéro de téléphone au bas du dessin. Une vitre les séparait mais leur cœurs se touchaient et leur regard ne se quittèrent plus jusqu’à ce que le train quitte le quai. Sébastien et sa muse Héléna, dont il appris le nom quelques jours après leur rencontre, vivent aujourd’hui leur amour depuis dix ans sans manquer de rappeler à leur jeune fille combien leur histoire était destinée à être vécue.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

DAHER Léa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Please copy the string 4ESQqY to the field below: